• Exemples de nos mandats

    Publication de l’étude du Groupe d’analyse sur les répercussions du tabac sur les coûts de santé

    Wednesday, December 3, 2014

    L’étude de 2012 sur le coût du tabagisme réalisée par le Groupe d’analyse, notamment par le directeur associé  Pierre-Yves Crémieux en collaboration avec les vice-présidentes  Lisa Pinheiro et  Marissa Ginn, continue d’être médiatisée dans le cadre de la campagne « 10 dans 10 » pour la lutte contre le tabac menée par la Coalition québécoise pour le contrôle du tabac. Plusieurs quotidiens québécois dont  La Presse Le Soleil , La Voix de l’Est, La Tribune ont simultanément présenté une annonce pleine-page de la Coalition québécoise pour le contrôle du tabac réclamant des objectifs de réduction du tabagisme endossés par plus de 50 organismes œuvrant dans le domaine de la santé dont l’Association médicale du Québec, la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec et la Société canadienne du cancer. Dans leur étude, les économistes du Groupe d’analyse montrent que 32,6 % du coût total des hospitalisations au Québec sont directement attribuables au tabagisme. Dès lors, l’élimination du tabagisme entraînerait la disponibilité du tiers des lits d’hôpitaux du Québec pour d’autres usages. 

    Lire le communiqué de presse

    Lire l'étude



     

    L’organisme canadien de réglementation des télécommunications rejette l’offre de rachat d’Astral Media par BCE

    Tuesday, November 20, 2012 

    Le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) a rejeté la proposition de rachat de 3,4 milliards de dollars d’Astral Media, Inc. par le conglomérat de télécommunications Entreprises Bell Canada (BCE, Inc.). Selon les médias canadiens, la transaction était l’une des propositions de rachat les plus élevées jamais soumises au CRTC. Avec l’acquisition d’Astral Media, BCE aurait contrôlé 42,7 % de l’auditoire de la télévision de langue anglaise et 33,1 % du marché de la télévision en français. Le conglomérat serait aussi devenu le plus grand exploitant de radio commerciale au Canada, avec 107 stations de radio. Dans un communiqué de presse, Jean-Pierre Blais, président du CRTC, a expliqué que la transaction a été rejetée parce qu’« elle aurait attribué un pouvoir de marché important aux mains de l’une des plus grandes sociétés de média. »

    Cogeco Câble, Inc., un distributeur média indépendant parmi les intervenants dans ce domaine, a engagé une équipe de Groupe d’analyse, dirigée par Marc Van Audenrode, associé directeur, et  Marissa Ginn, économiste principale, en vue d’évaluer les comportements anticoncurrentiels possibles d’une société à intégration verticale sur le marché canadien de la diffusion et de la distribution. Appuyé par l’équipe de Groupe d’analyse, Roger Ware, expert universitaire affilié et professeur en sciences économiques de l’Université Queens, a présenté des rapports et a témoigné au cours des audiences publiques sur le fait que la proposition d’achat d’Astral Media par BCE accentuerait le niveau d’intégration verticale dans le secteur canadien de la diffusion, renforcerait le pouvoir de négociation de BCE avec les distributeurs indépendants et aurait des répercussions négatives sur la concurrence dans le paysage médiatique au Canada.

    Dans sa décision, le CRTC a soutenu qu’il n’était pas convaincu que la transaction entre BCE et Astral apporterait des avantages importants qui l’emporteraient sur les préoccupations en lien avec la concurrence, la concentration de la propriété en télévision et en radio, l’intégration verticale et l’exercice du pouvoir de marché. La décision du CRTC de rejeter la transaction a attiré énormément d’attention, notamment dans CBC News et d’autres médias canadiens.

    Lire l’article de CBC (en anglais) 

    Lire la décision (en anglais) 

     



    Rejet du recours collectif des franchisés contre Tim Hortons

    Monday, March 5, 2012 

    Le juge George R. Strathy de la Cour supérieure de justice de l'Ontario a rendu un jugement sommaire en faveur du client de Groupe d’analyse, Tim Hortons, Inc., et a rejeté les arguments d’un groupe de franchisés putatif faisant valoir que le franchiseur de café et de beignes canadien prenait part à une fixation des prix et à d’autres agissements anticoncurrentiels. Dans l’affaire Fairview Donut Inc., et al. c. Groupe TDL, Tim Hortons, les demandeurs alléguaient que l’adoption par Tim Hortons du système du «Toujours frais», aux dépens de la «cuisson sur place», de même que d’un menu pour le repas de midi, avaient entraîné une violation de contrat un enrichissement sans cause, un manquement à l’obligation d’agir de bonne foi, en common law, en vertu de la Loi Arthur Wishart et selon des lois comparables dans d’autres juridictions. Les franchisés réclamaient près de 2 milliards de dollars en dommages-intérêts.

    Au nom du défendeur, Stikeman Elliott LLP a engagé une équipe de Groupe d’analyse, menée par Marc Van Audenrode , associé directeur, et  Marissa Ginn , économiste principale, pour répondre aux questions de recours collectif dans cette affaire. L’expert universitaire affilié de Groupe d’analyse et professeur à l’université Queens,  Roger Ware, a rempli trois rapports rejetant les arguments des demandeurs. Sur la question de recours collectif, selon M. Ware, il n’y avait aucune fondation commune pour calculer le préjudice aux franchisés dans le cadre des innovations de Tim Hortons en matière de modèles économiques, «car les résultats financiers ne peuvent être déterminés que sur une base individuelle.» Dans son jugement, le juge Strathy a convenu, selon les conclusions de M. Ware, que les actions entreprises par le franchiseur «étaient fondées sur une décision d’affaires logique prise par Tim Hortons pour des raisons stratégiques et économiques valables». Il a rejeté les arguments des demandeurs.

    Ce cas a été largement couvert aux nouvelles de CBC et dans d’autres médias canadiens.

    Lire Pour lire l’article de CBC 

     



    La Chambre de commerce du Montréal métropolitain rend hommage au professeur Pierre Fortin

    Tuesday, October 25, 2011 

    La Chambre de commerce du Montréal métropolitain rendra hommage à Pierre Fortin, professeur émérite à l’Université du Québec à Montréal et affilié universitaire du Groupe d’analyse pour sa contribution à la renommée et au rayonnement de la ville de Montréal. Cet hommage aura lieu le 16 novembre prochain dans le cadre de la cérémonie annuelle d’hommage aux grands montréalais et récompensera le professeur Fortin et trois autres grands montréalais. L’hommage aux grands montréalais est un évènement proposé par la chambre de commerce depuis plus de 30 ans, et vise à récompenser les personnalités montréalaises «dont la passion et l’implication auprès de la collectivité constituent un exemple pour tous.»




    Des économistes recommandent une hausse du nombre d'immigrants investisseurs au Québec

    Monday, June 13, 2011 

    Une augmentation du nombre d'immigrants investisseurs (gens d'affaires expérimentés ayant une valeur nette d'au moins 1,6 million $ et acceptant d'investir 800 000 $ sur cinq ans) au Québec pourrait avoir d'importantes retombées économiques et humaines pour la province, ont déclaré les économistes Pierre Emmanuel Paradis, de Groupe d’analyse, et Pierre Fortin, de l'Université du Québec à Montréal, dans un rapport présenté le 31 mai aux membres de la Commission parlementaire sur les relations avec les citoyens. Ce groupe élabore la planification de l'immigration du Québec pour la période 2012-2015. «Les investisseurs immigrants ne représentent encore que 3,5% des nouveaux immigrants, et leur nombre pourrait être considérablement augmenté sans gêner l'arrivée d'immigrants ayant d'autres caractéristiques, » ont indiqué les deux économistes. Leur mémoire s'appuie sur leurs propres études ainsi que le travail effectué par leurs collègues de Groupe d'analyse, incluant l’associé directeur Marc Van Audenrode , les économistes Natalia Mishagina et Anne-Catherine Faye, ainsi que l’expert affilié  Roger Ware , professeur d’économie à l'Université Queen's.

    Le Programme Immigrants Investisseurs du Québec a été créé en 1985. Il cherche à attirer des gens d'affaires expérimentés et leur capital en vue de générer de la croissance économique. M. Paradis et M. Fortin ont exhorté le gouvernement à réduire le volume de dossiers en attente, en plus de continuer à offrir des programmes de mentorat et d'intégration aux familles d’immigrants investisseurs s'établissant au Québec. Les économistes ont rappelé à la Commission la «contribution substantielle à l'économie" des immigrants investisseurs. De 2001 à 2011, la valeur totale des contributions financières perçues dans le cadre du programme a atteint 500 millions de dollars, bénéficiant à 3 126 entreprises à travers le Québec. 

    Lire le rapport




    Groupe d’analyse collabore avec l'Ordre des CRHA dans le cadre d’une enquête prospective sur le marché du travail

    Wednesday, May 4, 2011 

    L'Ordre des conseillers en ressources humaines agréés («CRHA»), l'organisme de référence en matière de ressources humaines au Québec, et des économistes de Groupe d'analyse ont publié les résultats du deuxième trimestre de leur sondage prospectif concernant les attentes à court terme des professionnels en gestion des ressources humaines sur le marché du travail québécois.

    Les plus récentes données indiquent que le recrutement des nouveaux employés devient progressivement plus difficile pour les entreprises du Québec. En effet, 56,7 % des 541 professionnels des RH interrogés au cours du dernier trimestre prévoient que les employeurs devront intensifier leurs efforts de recrutement, alors qu’au trimestre précédent, seulement 47,2 % d'entre eux avaient exprimé cette opinion.

    L'équipe de Groupe d'analyse ayant collaboré à la préparation du sondage et à l'analyse des résultats inclut Marc Van Audenrode , associé directeur, Pierre Emmanuel Paradis, économiste principal, et Dominick Latrémouille-Viau, économiste.

    L'Ordre des CRHA confère des titres professionnels aux intervenants du domaine des ressources humaines du Québec. L'Ordre compte plus de 10 000 membres professionnels, candidats et étudiants.

    Consulter le rapport ici 




    Groupe d’analyse développe un nouveau sondage économique pour les professionnels en ressources humaines

    Friday, February 4, 2011 

    Le 2 février, l’Ordre des conseillers en ressources humaines agréés (OCRHA) a lancé la première édition de Flash-Emploi CRHA, un bulletin trimestriel présentant les attentes des professionnels en ressources humaines du Québec concernant l’évolution du marché du travail dans un proche avenir. Ce bulletin présent un sondage sur les attentes des spécialistes concernant quatre domaines principaux: l'embauche, les heures travaillées, les efforts de recrutement et les augmentations de salaire. Le lancement de ce bulletin a généré une importante couverture médiatique, tant au Québec qu’ailleurs au Canada. La méthodologie et l'analyse de cette enquête ont été effectuées par Marc Van Audenrode , associé directeur; Pierre Emmanuel Paradis, économiste principal; et Dominick Latrémouille-Viau, économiste chez Groupe d’analyse. L’OCRHA confère les titres professionnels dans le domaine des ressources humaines au Québec. Cet organisme compte plus de 10 000 membres professionnels, candidats et étudiants.

    Lien vers le rapport (français seulement) 




    Une étude du Groupe d'analyse révèle que le tabagisme est responsable d'un pourcentage élevé des nuits d'hospitalisations

    Tuesday, August 17, 2010 

    Le Groupe d'analyse présente les premiers résultats de son étude sur le lien entre le tabagisme et les coûts élevés du système de santé au Québec.

    Une étude récente de l’associé-directeur  Pierre-Yves Crémieux , vice-présidente Lisa Pinheiro et économiste principale  Marissa Ginn et commanditée par la Coalition Québécoise pour le Contrôle du Tabac, reçoit beaucoup d’attention des médias. Notre analyse des données de l’Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes a en effet révélé que près d’un tiers des nuits d’hospitalisations au Québec sont directement attribuables au tabagisme. Cette utilisation excédentaire des ressources engendrait à elle seule des coûts de l'ordre 929$M CAD en 2008 ou $119,78 par personne.

    Lisez l'article dans Cybrepresse.ca (en français)

    Lisez l'article dans Métro Montréal (en français)

    Ecoutez l'entrevue sur CBC Radio One (en anglais)  

     



    Expert affilié Roger Ware et le Groupe d'analyse aident à réfuter une réclamation anti-concurrentielle à l'encontre du Toronto Port Authority et Porter Airlines

    Wednesday, August 11, 2010 

    Un poursuite d'Air Canada à l'encontre du client du Groupe d'analyse, Porter Airlines, a été rejetée par la Cour pour manque de preuve.

    Le Groupe d’analyse a appuyé Dr. Roger Ware dans la rédaction d’un rapport réfutant les experts d’Air Canada. Air Canada affirmait que l’utilisation par Porter de l’aéroport Billy Bishop de Toronto leur conférait un avantage concurrentiel substantiel pour les passagers d’affaires par rapport à Air Canada, lui même limité à déservir l’Aéroport international Pearson de Toronto. Cet argument était à la base de la demande cteur Pierre-Yves Cremieux et,  commanditée par la Coalition Québécoise pour le Cod'Air Canada qui affirmait avoir été traité injustement lors de l’allocation de plages horaires pour les départs et arrivées à l’aéroport Billy Bishop. En combinant une évaluation de la capacité maximale du nombre de passagers et l’étude d’un échantillon de données sur les prix des deux compagnies aériennes, le rapport de Dr. Ware a démontré avec succès que le marché est en fait concurrentiel. De plus, il a réfuté l’analyse des experts d'Air Canada qui portait sur le changement des parts de marché ainsi que sur les données des passagers des demandeurs en y pointant plusieurs erreurs. Dr. Ware a trouvé que les prix chargés aux clients de Porter étaient considérablement inférieurs à la moyenne pour des billets de classe similaire, démontrant ainsi l’absence évidente d’un "avantage concurrentiel substantiel". Cette victoire a suscité un grand intérêt parmi les médias canadiens dont Radio-Canada.




    L’expert universitaire affilié Pierre Fortin se prononce sur les prévisions budgétaires du Québec dans The Economist

    Monday, April 26, 2010 

    Dans un article traitant des efforts du Québec pour réduire la dette et le déficit grâce à l’augmentation des taxes et autres droits payables et l’instauration d’une contribution santé ("Charest Tries Again", The Economist, 15 avril 2010), Pierre Fortin, expert universitaire affilié de Groupe d’analyse, indique que même si "vous ne pouvez critiquer le système de santé sans que cela soit perçu comme une attaque contre l’identité canadienne", la controverse entourant le nouveau budget proposé a au moins l’avantage de sensibiliser les Québécois aux défis liés à l’augmentation de la dette et au vieillissement de la population. Le professeur Fortin est membre d’un groupe d’économistes nommés les lucides qui voilà cinq ans ont pris position pour réclamer que des mesures soient prises en vue de la réduction de la dette et du déficit du Québec.

    Chaque province canadienne est responsable de la gestion de ses propres dépenses de santé.




    Groupe d’analyse recommande la bonification du Programme des immigrants investisseurs

    Friday, March 26, 2010 

    Dans le cadre d’une étude qui a fait l’objet d’une couverture médiatique importante, l’économiste principal Pierre Emmanuel Paradis et les professeurs affiliés Roger Ware et Pierre Fortin concluent que le Canada devrait bonifier son programme des immigrants investisseurs, dont la part à l’économie canadienne compte pour près de deux milliards de dollars par an. Dans le rapport "L’impact économique du Programme immigrants investisseurs au Canada" (mars 2010), les auteurs dressent le profil des activités personnelles et économiques des immigrants investisseurs, fournissent une estimation de l’impact économique du programme et évaluent ses forces et faiblesses lorsqu’il s’agit d’attirer des candidats de qualité. Les chercheurs constatent que le programme est avantageux pour le Canada en permettant une atténuation des défis démographiques et économiques, mais qu’il pourrait néanmoins être renforcé par la réduction du temps de traitement des demandes et une meilleure intégration des nouveaux immigrants.

    Le Programme des immigrants investisseurs a été créé par le Canada pour encourager l’immigration de personnes susceptibles d’apporter une contribution économique et sociale positive. Plus de 130 000 personnes, immigrants principaux et leurs familles, sont arrivées au Canada grâce à ce programme. Pour se qualifier, les participants doivent indiquer un avoir net d’au moins 800 000 $, engager un investissement de 400 000 $ à 0 % d’intérêt pendant cinq ans et posséder une expérience adéquate dans le milieu des affaires et en gestion.

    Lisez le communiqué de presse 

    Lisez le rapport 




    Une étude réalisée par Groupe d'analyse en économie de la santé est en nomination pour le prix d'excellence du Journal of Managed Care Pharmacy

    Tuesday, January 5, 2010 

    Une étude réalisée par Mei Sheng Duh (associée directrice),  Patrick Lefebvre (vice président),  Francis Vekeman (économiste principal) et François Laliberté (économiste) de Groupe d'analyse, en collaboration avec Brahim K. Bookhart, Mitra Corral, Robert A. Bailey et Catherine Tak Piech de Centocor Ortho Biotech Services, LLC est en nomination pour le prix d'excellence 2009 du Journal of Managed Care Pharmacy. Publiée en mai 2009, l'étude intitulée "Direct all-cause health care costs associated with chronic kidney disease in patients with diabetes and hypertension: a managed care perspective" a rencontré les normes de qualités requises par les éditeurs: "(a) impact sur la profession ou sur les connaissances, (b) pertinence pour la gestion intégrée des soins de santé pharmaceutiques (managed care pharmacy), (c) valeur scientifique et qualité de la méthodologie, (d) clarté du but et des hypothèses et (e) qualité de l'écriture et lisibilité." Seulement 13 articles publiés par JMCP en 2009 sont considérés pour ce prix. Le gagnant sera annoncé officiellement lors de la 22ème conférence annuelle de l'Academy of Managed Care Pharmacy (AMCP) en avril 2010.  

    [Haut de la page]

    Retour à la page Groupe d'analyse