Portrait du vice-président Jimmy Royer soulignant son expertise dans le dossier du « Deflategate »

October 01, 2015

Dans un portrait détaillé, le quotidien montréalais La Presse souligne le travail du vice-président Jimmy Royer dans le dossier fortement médiatisé du scandale du « deflategate » sur la pression des ballons, dans lequel Groupe d'analyse a fourni une analyse critique pour l'Association des joueurs de la National Football League (NFL) et contre la NFL au sujet de la suspension de quatre matchs imposée au quart-arrière des Patriots de la Nouvelle-Angleterre Tom Brady. L'article, intitulé « Un économiste montréalais pour protéger Tom Brady » (La Presse, 1er octobre 2015), présente l'importante contribution de Jimmy Royer, docteur en économie, dans ce dossier, ainsi que son expérience antérieure dans d'autres dossiers portant sur des questions de propriété intellectuelle et de finance. Dans le dossier du « deflategate », M. Royer a joué un rôle direct dans l'évaluation de la preuve statistique présentée par Exponent dans le rapport Wells commandé par la NFL sur la pression relative des ballons de football utilisés lors du match de championnat de l'American Football Conference (AFC), le 18 janvier 2015. Plus précisément, M. Royer a expliqué que puisque la pression des ballons n'a pas été prise au même moment lors de la mi-temps, des changements de température et de taux d'humidité auraient pu avoir des répercussions importantes sur les résultats du test. Les conséquences de l'écart entre les moments où a été mesurée la pression n'ont pas été prises en compte dans les modèles statistiques d'Exponent, ce qui a eu une incidence importante sur les conclusions du rapport Wells commandé par la NFL.

Dans sa décision du 3 septembre 2015 d'annuler la suspension de Tom Brady, le juge Richard M. Berman, de la District Court des États-Unis, a cité l'universitaire affilié à Groupe d'analyse Edward A. Snyder, doyen de l'école de gestion de Yale, qui a présenté ses conclusions lors des débats en appel du 23 juin devant le commissaire de la NFL Roger Goodell. L'analyse de M. Snyder a été appuyée par le chargé de cours senior de l'université Northwestern Michael J. Moore ainsi que par une équipe de Groupe d'analyse dirigée par les associés directeurs Pierre Cremieux et Paul Greenberg. Dans l'article de La Presse, M. Royer décrit le « deflategate » comme un dossier dans lequel son intérêt pour le football et sa vie professionnelle se rejoignent pour en faire l'un des mandats les plus intéressants de sa carrière.

Lire l'article

Pour en savoir plus sur le rôle de Groupe d'analyse dans le dossier du « deflategate » (en anglais)



In English